LE GÉNOCIDE AU RWANDA: Postures et impostures génocidaires PDF

Ses recherches actuelles portent sur les politiques et les actions soviétiques en Europe après la Seconde Guerre mondiale et sur le génocide et le nettoyage ethnique au XXe siècle.


Dans la continuité de nos travaux de recherche sur l’étiologie des violences collectives et leurs conséquences, nous venons de franchir un cap décisif qui permet de comprendre, à un degré jamais atteint à ce jour, la nature des circonstances historiques qui ont déclenché le génocide au Rwanda en 1994 :
Dans cet ouvrage, nous publions les différents témoignages récents qui permettent de comprendre ce qui s’est véritablement passé, du moins en partie, du 06 au 07 avril 1994 à Kigali. En effet, ce sont les événements de ces deux dates qui ont fait basculer l’histoire du Rwanda et celle de la région des Grands-Lacs d’Afrique en général.
Par ailleurs, jusqu’à la date d’aujourd’hui en 2015, les mêmes événements du 06 au 07 avril 1994 au Rwanda continuent de peser sur les conditions existentielles des Rwandais : à l’occasion de cette nouvelle publication de nos travaux de recherche, nous présentons le cas paradigmatique des violences dont certains Rwandais sont victimes dans différents pays. Cette situation illustre parfaitement la difficulté de certains pays et/ou organismes à assumer leurs responsabilités historiques au Rwanda.

Costa analyse le fonctionnement de l’entourage de Trump, y compris Jared Kushner, Reince Priebus, et Steve Bannon, et les choix de cabinet de Trump. Bien que la mort de Habyarimana ait clairement eu lieu pendant cette période, le TPIR a néanmoins déclaré que toute enquête sur l’événement dépassait le mandat du tribunal. Chacun a utilisé le processus d’asile pour obtenir un logement gratuit, une assistance médicale, des conseils psychologiques et une éducation supérieure dans les collèges d’élite en Angleterre.-}