De l’hérédité à la génétique PDF

Nos comportements héréditaires interagissent avec notre environnement pour former la base de nos décisions.


Le mythe qui voudrait que « le semblable engendre le semblabe…ou presque » remonte à la nuit des temps mais, contrairement à ce que l on pense encore souvent, la notion d hérédité est une création relativement récente en biologie. Elle s est imposée en agriculture et chez les éleveurs avant de susciter l intérêt des biologistes, qui ne l ont pas tout de suite séparée de la question du développement embryonnaire.
Les lents tâtonnements autour de ces notions ont représenté autant d obstacles à l exploitation de l oeuvre de Mendel, en 1900. L aube de la génétique est marquée par les remous et les avancées que suscita cette idée novatrice d hérédité.
L auteur développe particulièrement les périodes les plus significatives : l époque de la Révolution française avec Maupertuis et les médecins français, le milieu du XIXe siècle avec Darwin, l aube du XXe avec la naissance de la génétique moderne.
Alors que la génétique prend un nouveau tournant avec « l évo-dévo », discipline qui réunit désormais génétique, évolution et développement, il est troublant de découvrir combien la difficulté de les séparer avait retardé les immenses avancées que connut par ailleurs la biologie du XXe siècle.

Presque toutes les théories majeures depuis Freud ont donné plus d’importance à l’environnement, ou à l’éducation, qu’aux gènes ou à la nature. Comment le sexe est déterminé Parmi les 23 paires de chromosomes hérités, une paire détermine le sexe. La séquence des unités récurrentes qui composent l’ADN détermine le génotype de l’organisme et, finalement, le phénotype.-}